Antoine MARTIN

      (1846-1922)

Un personnage illustre, mais discret, de Veyrier.

Sa vie, son oeuvre, son souvenir

Un ouvrage de Bernard Berger

Aux éditions de la Mémoire de Veyrier                

 

 

Broché 47 pages A4 couleur, papier satiné, couverture 300g

Disponible ici à CHF 15.- (ou € 13.-)*

Frais de livraison en sus.

Envoi possible à l'étranger.

******

C’est l’histoire et le parcours de vie d’un citoyen aux talents multiples, mais peu connus de la population de Veyrier, que nous vous proposons de découvrir dans les pages qui suivent.

Mis à part le fait qu’aujourd’hui seule la dénomination de Route Antoine-Martin rappelle au grand public l’existence de ce personnage qui a œuvré pour le plus grand bénéfice du Canton de Genève et de la Commune de Veyrier, on sait généralement peu de choses des activités professionnelles et politiques d’Antoine MARTIN.

Or, au travers de la lecture des nombreux documents d’archives consultés, on a pu découvrir que ce personnage attachant – issu d’une famille venue de la région de Montélimar au milieu du 18ème siècle – a exercé, comme son père déjà, une activité marquante dans le domaine de l’agriculture genevoise. C’est sur ses terres de Vessy qu’il a développé et amélioré les instruments agricoles de l’époque tout en pratiquant l’élevage de diverses races de bétail selon les meilleures méthodes du moment. Il a donc suivi aussi et tout naturellement les traces de son père au sein de la Société des Arts de Genève / Classe d’Agriculture où il a été largement estimé, tant pour la qualité de ses recherches que pour sa fidèle collaboration durant 50 ans.

Et l’on dira encore qu’Antoine MARTIN a exercé en parallèle une riche activité politique pour le bien de la Commune de Veyrier, ainsi qu’un mandat de député au Grand Conseil genevois, unanimement apprécié.